Comment choisir sa banque professionnelle ?

Dernière mise à jour : oct. 6



Création d’entreprise : le guide pour bien choisir sa banque professionnelle


Lorsque vous créez votre entreprise, l’ouverture d’un compte professionnel dans une banque simplifie la gestion de votre trésorerie. La première étape consiste donc à choisir l’établissement bancaire correspondant à votre demande. Pour cela, il convient de prendre en compte vos besoins, vos attentes, le statut juridique de votre entreprise, sa taille et son potentiel de développement. Pour autant, la grande quantité de banques présentes sur le marché ne facilite pas forcément la démarche. Vous aimeriez choisir la meilleure banque pour votre entreprise ? Découvrez nos conseils pour vous aider à comparer les offres.


Les critères essentiels pour sélectionner sa banque pro



Les types de banques


Il existe plusieurs solutions pour ouvrir un compte bancaire professionnel. Vous avez le choix entre différents types de banque :

  • La banque traditionnelle : les services proposés sont plus complets et les tarifs sont plus élevés. Un conseiller bancaire vous est dédié, vous avez donc la possibilité de communiquer directement avec une personne.

  • La banque en ligne : vous bénéficiez de tarifs très avantageux, les services sont limités, mais vous gagnez du temps en gérant vos finances à distance.

  • La néo-banque : elle présente une tarification très basse, certaines offrent des formules spécialement adressées aux entrepreneurs. En revanche, aucun découvert n’est autorisé.

Dès lors, si vous optez pour une banque en ligne ou une néo-banque, pensez à vérifier l’ergonomie de leurs outils (application mobile et site web), la bonne compréhension des diverses fonctionnalités ainsi que le niveau de sécurité et de fiabilité de la banque.


La forme juridique de votre entreprise


Selon la structure juridique de votre entreprise, les obligations légales ne sont pas les mêmes en ce qui concerne le compte bancaire. C’est pourquoi, il est important de prendre en considération la forme de votre projet :

  • L’entreprise individuelle : les micro-entreprises et les EIRL ne possèdent pas de capital social. Par conséquent, vous n’avez pas l’obligation d’ouvrir un compte bancaire professionnel. Cependant, si votre chiffre d'affaires dépasse 10 000 € pendant deux années consécutives, alors un compte bancaire pro sera obligatoirement ouvert. Il est toutefois recommandé d’en ouvrir un dès la création de votre entreprise afin de garantir la bonne gestion de vos finances.

  • La société : pour les SAS, SARL et EURL, ouvrir un compte bancaire professionnel est une condition exigée pour effectuer le dépôt de votre capital social. Ainsi, le certificat de dépôt du capital social vous permettant d’immatriculer votre société, vous sera délivré par la banque après l’ouverture de votre compte.

  • Les associations : vous n’êtes pas obligé de domicilier un compte bancaire professionnel. Néanmoins, la gestion d’une association nécessite souvent d’en ouvrir un. Dans ce cas, vous devez procéder de la même manière que pour une société. De plus, le compte doit être ouvert au nom de l’association.

Certaines néo-banques telles que Shine et Qonto accompagnent essentiellement les micro-entreprises.


Vos attentes en services bancaires


Avant de sélectionner votre banque, il est nécessaire de faire un point sur vos attentes concernant votre projet. En effet, il est indispensable de dresser une liste de tous les services bancaires utiles à votre entreprise à court et moyen terme :

  • accompagnement personnalisé ;

  • moyens de paiement professionnels (carte bleue, chéquier) ;

  • terminal de paiement ;

  • opérations à l’étranger ;

  • outils comptables ;

  • encaissement en ligne ;

  • autorisation de découvert ;

  • besoin d’un prêt professionnel ;

  • services supplémentaires : assurances, épargne...


Les tarifs bancaires selon vos besoins


La tarification reste un critère essentiel pour votre sélection. Il n’est pas rare que les frais bancaires varient considérablement d’un établissement à l’autre. C’est pour cette raison qu’il est primordial de comparer attentivement les grilles tarifaires des différentes banques présentes sur le marché. Parmi les éléments à vérifier :

  • le prix du package bancaire (toutes prestations incluses) ;

  • les frais de tenue de compte : gratuits chez certaines banques en ligne et néo-banques ;

  • les frais sur les moyens de paiement : carte bancaire, chéquier ;

  • les commissions en cas de mouvement débiteur ;

  • les frais d’incident ;

  • l’accès aux outils en ligne : entièrement gratuit dans les néo-banques.


Tour d’horizon des offres proposées par les banques professionnelles


Afin de faire le meilleur choix pour votre entreprise, une comparaison des offres proposées par les banques professionnelles s’avère fondamentale. Ce récapitulatif vous permet de faire un premier état des lieux :

Banque

Statut juridique

Terminal

Tarif mensuel

Auto-entrepreneurs, EI(RL), SASU et EURL, SAS et SARL

Oui, compatible avec SumUp (19 €) avec une commission de 1,49 % par transaction

À partir de 3,90 €

Professions libérales, auto-entrepreneurs, SAS, SASU, SARL, EURL, SC

19 € puis 1,75 % par transaction

À partir de 9 €

Professions libérales, auto-entrepreneurs, sociétés, SARL, SAS, SCI, EURL, SASU

79 € et 1,7 % par transaction

9,50 € (standard) ou 19,50 € (premium)

Auto-entrepreneurs