top of page
Rechercher
  • Marie

Entrepreneurs, le point sur vos droits à la retraite.



Vous envisagez de créer votre propre activité ou vous avez déjà franchi le pas mais des questions annexes subsistent. Quelle est la protection sociale pour un entrepreneur ? Est-ce que je cotise pour ma retraite ? On vous dit tout.


Tout savoir sur la retraite en France.


En France, le système de retraite fonctionne sur le principe de répartition : les travailleurs actifs financent les pensions des retraités à un instant T. Leurs pensions à eux seront, quant à elles, financées par les travailleurs actifs lorsqu’ils prendront leur retraite.


D’après le Conseil d’Orientation des Retraites on perd jusqu’à 50% de nos revenus en partant à la retraite.


Entre une espérance de vie qui s’allonge et des carrières de moins en moins linéaires, le système de retraite actuel fait face à de nombreuses difficultés. Il évoluera certainement.


Dans l’état actuel voici les éléments-clés pour comprendre la base de la retraite en France :


Le panorama

Il existe plusieurs niveaux dans le panorama de la retraite en France : des régimes obligatoires (général et complémentaire) et facultatifs.


Le calcul

Le calcul de la pension retraite se base sur votre revenu moyen des 25 meilleures années de votre vie professionnelle (tous statuts confondus).



Le taux

Le taux plein est le taux maximum. Si vous remplissez toutes les conditions le taux sera de 50% de votre revenu moyen.


Les plafonds

Il existe des plafonds.


Quel que soit votre revenu, avec le régime général vous ne pourrez pas toucher plus de 1 714€ / mois de revenu à la retraite. Le reste viendra des régimes complémentaires.


Vous ne pourrez jamais valider plus de 4 trimestres par an.


Les critères

Les critères qui influent sur le calcul sont les suivants :


  • votre revenu ou votre chiffre d’affaires,

  • la nature de votre activité,

  • le statut juridique sous lequel vous exercez,

  • votre âge


L'âge

L’âge à partir duquel (sous conditions) vous pouvez partir à la retraite au plus tôt est de 62 ans et si toutes les conditions ne sont pas réunies il est de 67 ans.



Les spécificités de la retraite pour un entrepreneur


En tant qu’entrepreneur, il existe quelques spécificités sur le sujet de la retraite à avoir en tête.


Les cotisations

Le pourcentage de cotisations dédié à la retraite va varier selon vos revenus.


Quoi qu’il en soit, vous supportez seul toutes les charges. Pour un salarié, les cotisations sont réparties entre son employeur et lui-même.


Les cotisations pour la retraite de base du salarié se répartissent comme suit :

  • 40% à la charge du salarié ;

  • 60% à la charge de l’employeur

En tant qu’entrepreneur, tout est donc à votre charge.


De plus, aucun dispositif n’est mis en place pour vous (exemple : PERCO,...). C’est donc à vous de vous prendre en main.


Les interlocuteurs

La majorité des entrepreneurs sont affiliés au régime général de la Sécurité Sociale (la fameuse CNAV ou assurance retraite), quel que soit le statut (assimilés salariés (SASU), TNS ou micro-entreprise).


La CNAV intervient à un niveau national, au niveau régional ce sont les CARSAT = les caisses d'assurance retraite et de la santé au travail, qui s'occupent de gérer et contrôler les droits.


Les exceptions :

  • Les micro-entrepreneurs en professions libérales non réglementées créées avant 2018 sont affiliés à la CIPAV.


  • Les micro-entrepreneurs professions libérales réglementées sont affiliés à la CIPAV.


Le montant minimum

Afin de valider des trimestres de retraite il faut que vous perceviez un revenu minimum de 1 522,50 €.


Cela est plus complexe dans le cas de la micro-entreprise, où les montants varient selon la nature de votre activité.


👉 Le cas de la micro-entreprise


Pour les auto-entrepreneurs, on prend le chiffre d'affaires réalisé moins un abattement.


Cet abattement correspond aux charges estimées.


En tant qu'auto-entrepreneur vous ne déduisez pas de charges, c'est pourquoi il s'agit d'un abattement forfaitaire.


Il dépend de la nature de votre activité :


  • Activité d'achat vente de marchandises : 71%

  • Prestations de services artisanales ou commerciales : 50%

  • Activité libérale : 34%


Les montants minimums à réaliser pour valider des trimestres en auto-entreprise :



💡Exemple


Marion a un commerce de fleurs séchées. Elle réalise un chiffre d’affaires de 30 000 € en 2021. La base de calcul pour sa retraite sera donc de 30 000 - 71% = 21 300 €.


Elle fait de l’achat-revente, son activité est donc commerciale. Elle a validé 4 trimestres en 2021 (21 300 > 21 207 €).


Lire l’article auto-entrepreneur et retraite comment ça marche pour en savoir plus.


Le cumul de statut

Si vous cumulez plusieurs statuts (salarié et entrepreneur) vous cotisez grâce à vos deux statuts. Votre revenu total sur les différentes activités sera pris en compte dans la base de calcul. En revanche, vous ne pourrez pas valider plus de 4 trimestres par an dans tous les cas.


🚨 Attention : si vous ne vous rémunérez qu’en dividendes ou en dessous de certains seuils, vous ne cotisez pas à la retraite.


En conclusion, des similitudes existent dans le fonctionnement de la retraite pour les entrepreneurs et les salariés. Cependant, le système actuel n’est pas adapté aux carrières de moins en moins linéaires. Pour comprendre ce qui s’applique dans votre cas, vous pouvez tester le simulateur de retraite des indépendants.



A vous de jouer !

5 vues0 commentaire
bottom of page