Les 7 erreurs à éviter dans l'entrepreneuriat

Dernière mise à jour : mai 18

par Ludivine Darmon




C’est décidé, vous voulez créer votre entreprise, bienvenue dans cette grande aventure ! Avant de démarrer, What’s Up Camille ? a répertorié pour vous quelques erreurs à éviter. En voici une liste non exhaustive accompagnée de quelques conseils, basés sur l’expérience d’entrepreneurs.


· Copier un concept déjà existant

C’est l’originalité qui garantira le succès de votre projet, quel que soit votre domaine d’action (restauration, mode, etc…)

Réfléchissez à votre projet afin qu’il soit unique et qu’il vous ressemble.

Mûrir un projet est une étape qui prend du temps, mais vous pouvez vous faire aider par des outils en ligne, ou par un accompagnement personnalisé.

· Se lancer sans préparation

Plus vous vous préparerez, plus vous donnez de chances à votre projet d’aboutir.

Par se préparer, on entend rencontrer des personnes qui ont le même projet que vous afin de leur parler des éventuelles difficultés qu’ils ont rencontré, faire une étude de marché (identifier la demande dans votre secteur géographique et les concurrents potentiels), en bref avoir le maximum d’informations possibles pour pouvoir vous adapter au mieux à n’importe quel imprévu.

Pour commencer, vous pouvez vous renseigner sur internet, partir à la rencontre de vos concurrents, essayer de proposer un sondage afin de recueillir l’avis d’un maximum de personnes, ou vous rapprocher de la chambre de commerce la plus proche.

· Oublier de contrôler son environnement

Pour certaines activités, internet ne fait pas tout, et l’environnement géographique est important : essayer de s’implanter trop près d’un concurrent risque de pénaliser votre activité, car votre concurrent aura déjà capté une clientèle d’habitués.

Si vous lancez une activité BtoC, sélectionner un local,loin de tout passage et des clients potentiels, est aussi un problème.

Prenez donc votre temps, pour choisir votre emplacement, visitez le quartier, vérifiez les moyens de transports, restez à observer les mouvements dans la journée avant de vous engager.


· Ne pas se faire aider

Peu importe le domaine entrepreneurial, personne ne peut se vanter d’avoir toutes les compétences requises pour créer une entreprise de A à Z.

Il faudra mûrir une idée originale, établir un business plan, un plan de trésorerie, trouver des partenaires, éventuellement un local commercial, communiquer… et la liste est encore longue ! C’est tout à fait normal, quand on se lance dans l’entrepreunariat, de se sentir parfois dépassé et d’avoir besoin d’aide.

N’hésitez pas à solliciter votre entourage, à contacter des confrères ou consoeurs si votre activité le permet, ou pourquoi pas rejoindre un programme d’accompagnement. What’s up Camille ?. Il vous propose de créer votre propre réseau d’entrepreneurs et de vous mettre en relation avec des personnes qualifiées dans tous les métiers de l’entreprise.

· Viser trop haut dès le début

Ne craignez pas d’atteindre la perfection, vous n’y arriverez jamais” disait Salvador Dali, et à raison.

Il y aura des erreurs et des choses à perfectionner tout au long de votre aventure.

Mais soyez rassurés, c’est grâce à ces erreurs que vous allez vous améliorer ! Vous vous adapterez en écoutant les demandes de vos clients et vous construirez une offre de plus en plus adaptée à la demande. C’est la co-construction !

Là encore, en cas de doute, n’hésitez pas à poser des questions, que ça soit à la personne qui vous accompagne qu’à des confrères ou consoeurs.

· Prendre conscience de la charge de travail

Une nouvelle fois, cela dépend de votre concept, mais il est évident qu’être entrepreneur implique de plus grandes responsabilités qu’être salarié… et beaucoup de travail.

Préparez vous à travailler tard le soir et tôt le matin ! Beaucoup d’entrepreneurs rapportent avoir dû mettre de côté leur vie personnelle pendant les premiers mois de la création du projet.

Entreprendre un choix de vie qui demande parfois des sacrifices, et le mieux est de s’y préparer.

· Abandonner

Dans tout parcours entrepreneurial, il y a des embûches et des crises.

Une banque pourrait vous refuser un financement sur le motif qu’ils ont trop peu de recul sur un projet comme le vôtre, ou qu’elle trouve trop risqué de financer des projets de séniors.

Le local que vous convoitez pourrait finalement être loué à une grande chaîne, pour plus de sécurité.

Les premiers prospects mettent une éternité à se décider…

Vous pourriez, après plusieurs semaines d’acharnement, finir par vous demander si l'entrepreneuriat vous convient réellement.

Mais rappelez vous d’une chose : ceux qui ont réussi n’ont pas abandonné !

Entreprendre, après 50 ans, est effectivement un défi. L’expérience et la maturité sont plus importantes et c’est votre plus grande force.

56 vues0 commentaire